Rechercher
  • SSBSANTE

Masques médicaux? Masques FFP2? Quelles définitions? Quels usages?

Le Haut Conseil de Santé publique déconseille l'utilisation de masques en tissu de catégorie 2 (UNS2) ou artisanaux trop perméables face variant anglais de la Covid-19. A l'école, seuls les masques chirurgicaux ou de catégorie 1 sont désormais acceptés. Chirurgical, FFP2, catégorie 1 (UNS1)... Quelles différences ? Quelles normes ?


Définition : qu'est-ce qu'un masque FFP2 ?

Un masque de type FFP (pour "Pièce Faciale Filtrante") est un équipement de protection respiratoire qui recouvre le nez et la bouche. Il est destiné à protéger celui qui le porte contre l'inhalation à la fois de gouttelettes et de particules en suspension dans l'air potentiellement contaminées par le coronavirus. Il existe trois catégories de masques FFP, classées selon l'efficacité du filtre et de la fuite de l'air extérieur vers le visage :

· Les masques FFP1 filtrent au moins 80 % des aérosols de taille moyenne 0,6 µm (fuite totale vers l'intérieur < 22 %).

· Les masques FFP2 filtrent au moins 94 % des aérosols de taille moyenne 0,6 µm (fuite totale vers l'intérieur< 8 %).

· Les masques FFP3 filtrent au moins 99 % des aérosols de taille moyenne 0,6 µm (fuite totale vers l'intérieur < 2 %).


Quelles normes pour un bon masque FFP2 ?

Un masque FFP2 certifié doit respecter la norme NF EN 149, précise l'Institut national de recherche et de sécurité (INRS) sur son site internet. Le masque et son emballage doivent porter les indications suivantes :

· Le marquage CE (sigle CE suivi du numéro de l'organisme notifié chargé de suivre la qualité de fabrication)

· Le numéro et l'année de la norme correspondant au type d'appareil (2001 par exemple)

· La classe d'efficacité (FFP2)

Comment choisir un masque FFP2 ?

Les masques FFP2 avec valve sont déconseillés en période épidémique.

Il est important de choisir un masque FFP2 répondant à la norme NF EN 149 ou aux normes étrangères équivalentes, comme la norme américaine N95 ou la norme chinoise KN95. Concernant le modèle, il existe des masques FFP2 de différentes formes (coque, 2 plis, 3 plis, becs de canard…), avec ou sans soupape expiratoire (valve) et muni ou non d'un joint facial. Le masque doit être adapté à la morphologie du visage de l'utilisateur. Certains modèles sont disponibles en deux ou trois tailles (S, M, L). Il convient de l'essayer pour vérifier que le modèle est bien adapté. Les plus courants :

► Masque FFP2 3 plis

Le masque FFP2 à 3 plis est à la fois très performant et très confortable. Il possède au minimum 90% d'efficacitéde filtration minimale.

► Masque FFP2 bec de canard

Le masque bec de canard permet une respiration maximale et un meilleur confort. Avec ses deux bandes élastiques de part et d'autre du visage, il permet de bien recouvrir la bouche et le nez et ne laisse pas les particules passer. Il possède au minimum 90% d'efficacité de filtration minimale.

► Masque FFP2 à valve

La présence d'une valve permet de faciliter l'expiration et ainsi d'améliorer le confort de l'utilisateur. Cette valve ne laisse passer l'air qu'au moment de l'expiration et se ferme lors de l'inspiration. Elle ne permet donc pas la pénétration des particules à l'intérieur du masque. Son efficacité est identique à celle apportée par un masque sans valve. En revanche, l'air expiré par le porteur à travers la soupape est susceptible de contaminer l'environnement extérieur. "Ce sont des masques qui ont l'appellation FFP2, mais ce sont plutôt des masques de bricolage qui vont filtrer les poussières et la pollution. Le fait qu'il y ait des valves signifie que quand on respire l'air extérieur, des particules virales sont potentiellement capable de passer à travers la valve", indique la pharmacienne. Les masques à valve ne sont pas suffisamment protecteurs à l'extérieur. Autrement dit, cette valve propage le virus autour de soi lorsque l'on expire. Le masque à valve n'est donc pas conseillé en période de pandémie.

Filtration, efficacité : quelles différences par rapport aux autres masques ?

Contrairement aux versions chirurgicales ou en tissu de catégorie 2 qui ne protègent pas contre l'inhalation de très petites particules en suspension dans l'air, le masque FFP2 permet à son porteur d'être protégé contre l'inhalation de particules en suspension dans l'air. Il filtre au moins 94 % des aérosols (particules en suspension) de taille moyenne 0,6 µm (fuite totale vers l'intérieur < 8 %) et 99% des particules en suspension de taille 0.3 µm. "Les masques FFP2 sont plus filtrants à condition de bien les plaquer contre le visage", insiste notre interlocutrice.

>> Attention, une barbe (même naissante) réduit l'étanchéité du masque au visage et diminue son efficacité globale, prévient l'INRS.

Est-il confortable ?

"Le port d'un masque FFP2 est plus contraignant (inconfort thermique, résistance respiratoire) que celui d'un masque chirurgical", indique l'INRS sur son site internet. Autrement dit, ces masques sont moins respirants que les masques chirurgicaux ou en tissu. De plus, "on peut avoir une sensation de chaleur et de condensation à l'intérieur du masque donc moi je conseille de les changer très régulièrement", ajoute notre spécialiste. Pour être efficace, le masque FFP2 doit être bien plaqué sur le visage. Cela peut faire pression sur le visage et y laisser des marques à la fin de la journée. "Au-delà de 4 heures, le port d'un masque FFP2 est assez difficile", tient à prévenir notre interlocutrice. Si on veut vraiment opter pour des masques FFP2, il ne faut pas hésiter à en essayer de différentes formes et de différentes marques pour trouver le modèle le plus adapté et celui qu'on va le mieux supporter.


Comment le mettre et le retirer ?

S'il est mal adapté ou mal ajusté, le masque FFP2 n'offre pas une meilleure protection que les autres masques. Pour être efficace, le masque doit être correctement positionné.

Pour le mettre :

· Se laver les mains avant de le manipuler.

· Placer le masque sur le visage, la barrette nasale sur le nez.

· Tenir le masque et passer les élastiques derrière la tête sans les croiser.

· Pincer la barrette nasale avec les deux mains pour l'ajuster au niveau du nez.

· Vérifier que le masque soit bien mis "et bien plaqué sur le visage pour qu'il soit efficace", indique la pharmacienne. Pour cela, il convient de contrôler l'étanchéité :

→ Couvrir la surface filtrante du masque en utilisant une feuille plastique maintenue en place avec les deux mains.

→ Inspirer : le masque doit s'écraser légèrement sur le visage.

→ Si le masque ne se plaque pas, c'est qu'il n'est pas étanche et il faut le réajuster.

→ Après plusieurs tentatives infructueuses, changer de modèle car il n'est inadapté.

· Une fois ajusté, ne plus toucher le masque avec les mains et ne pas le placer en position d'attente sous le menton ou sur le front, pour éviter de contaminer l'intérieur du masque.



1 vue0 commentaire

SSB SANTÉ 

Département de  SSB DEVELOPEMENT  

SAS au Capital de 100 000 €

SIRET: 833 474 885 000 21

N° TVA Intracommunautaire: FR 868 334 748 85

localisation du siège social
localisation du bureau commercial

Siège Social 

9, Rue de l'Église, 92 800 Puteaux

Stéphane Bastok

+ 33 6 65 19 79 73 

Bureau Commercial

62, Bd de Courcelles 75 017 Paris

Sacha Bastok/Leslie Mangnez 

+33 1 47 45 07 59

contact@ssbsante.fr

  • Noir LinkedIn Icône
  • Black Facebook Icon
  • Black Twitter Icon
  • Black Instagram Icon

© 2021 par SSB DEVELOPMENT